RADIO KREYOL

On The Go 1(712)432-7282

Home » Featured » L’opposition manifeste, Martelly honore

L’opposition manifeste, Martelly honore

Posted by admin On December - 7 - 2013 0 Comment

Alors qu’à Port-au-Prince et au Cap-Haïtien des milliers de manifestants ont gagné les rues pour réclamer son départ, le président Michel Martelly, au palais national, a honoré  la mémoire des victimes des évènements du 29 novembre 1987 à la ruelle Vaillant. Autour de lui, une pléiade de personnalités qui, d’une façon ou d’une autre, ont vécu le massacre de la ruelle Vaillant.   «C’est un devoir de mémoire que nous voulons remplir en invitant, en ce jour mémorable, certains acteurs qui ont vécu ces évènements sanglants », a déclaré le locataire du palais national sous les regards de Me Gérard Gourgue, du professeur Victor Benoit,  des ex-généraux des Forces armées d’Haïti, Hérard Abraham et Prosper Avril, du directeur de Radio Télé Antilles, Jacques Sampeur, du sociologue Daniel Supplice et de certains proches conseillers du chef de l’Etat.

 Il s’agissait pour le président de la République, selon un communiqué de la présidence, de réunir dans un même espace ces personnalités ayant vécu, à un niveau ou à un autre à l’époque, ces moments sombres de notre histoire de peuple en quête de démocratie.
 
« Cette rencontre a permis aux différents participants de rappeler les circonstances ayant entouré ces évènements sanglants et meurtriers. D’un témoignage à un autre, les souvenirs ont ravivé des moments atroces dans la mémoire collective. Ces témoins de l’histoire en ont profité pour exposer leur compréhension des circonstances ayant conduit à ce drame. Ils en ont profité pour formuler le vœu que le peuple haïtien laisse derrière lui ce passé lugubre pour projeter dans un avenir serein résolument tourné vers le développement durable et la prospérité, dans un cadre participatif, avec pour boussole le respect des principes cardinaux et démocratiques. »

Pour le président de la République, a ajouté le communiqué,  ce devoir de mémoire et une meilleure appréhension de cette date tristement mémorable constituent quelque chose de capital. Il a par ailleurs remercié les participants pour leur contribution à ces assisses. « Promettant de prendre en compte les différents points de vue exprimés en la circonstance, dans la perspective  de meilleures prises de décision au bénéfice du peuple haïtien, le chef de l’Etat a réitéré sa ferme détermination à renforcer les institutions républicaines et la démocratie tout en œuvrant pour le maintien d’un climat de stabilité, afin que plus jamais le pays n’ait à revivre pareils événement. »

Invitée à cette rencontre mais ne pouvant pas être présente,  Odette Roy Fombrun s’est excusée et a formulé  le vœu, nous citons : « Je souhaite  que le gouvernement arrive à nous conduire à des élections qui, cette fois, ne divisent point, n’offrent pas une nouvelle ruelle Vaillant et montrent aux ennemis de la nation qui prêchent la division la voie de l’union tracée par nos ancêtres. »

Les élections dont parle Odette Roy Fombrun sont déjà, malheureusement, source de bien de conflits entre le président Martelly et l’opposition politique. Celle-ci reproche au locataire du palais national de n’avoir pas réalisé les compétions électorales à temps alors qu’il a plus de deux ans au pouvoir. Dans les rues aujourd’hui, elle réclame la démission de Michel Martelly.

Le président de la Chambre des députés, Jean-Tholbert Alexis, a confié au Nouvelliste, vendredi soir, que la loi électorale votée au Parlement serait acheminée au président Martelly lundi prochain pour promulgation et publication dans Le Moniteur.

Robenson Geffrard

Source: Le Nouvelliste